Qu’est-ce que l’alopécie, cette maladie dont on entend de plus en plus parler ?

alopecia aerata
Écoutez cet article

L’alopécie est une maladie qui se caractérise par la perte de cheveux. Elle peut toucher tout le monde, quel que soit l’âge ou le sexe. Les causes sont nombreuses et peuvent être d’ordre génétique, hormonale, médicamenteuse ou liée à un trouble du système immunitaire. La perte de cheveux peut être totale ou partielle et peut toucher toutes les parties du corps où se trouvent des follicules pileux. L’alopécie ne cause pas de douleur mais peut avoir un impact psychologique important sur la personne concernée. Il existe différents types d’alopécie et le traitement varie en fonction de la cause et de la gravité de la maladie.

Femme souffrant d'alopécie
Femme souffrant d’alopécie

Causes de l’alopécie

L’alopécie peut avoir plusieurs causes. En général, elle est liée à un problème des follicules pileux, soit au niveau de son développement, soit au niveau de la pousse du cheveu.

Les follicules pileux sont des petits sacs contenant les cellules responsables de la pousse des cheveux. Lorsqu’ils sont endommagés ou mal formés, cela peut entraîner une alopécie. Les follicules pileux peuvent être endommagés par des facteurs externes tels que le stress, les agressions chimiques ou physiques, les infections et certaines maladies. Ils peuvent être affectés par des facteurs internes tels que des troubles hormonaux ou le vieillissement.

Dans certains cas, l’alopécie est héréditaire. Elle peut être causée par une mutation génétique qui rend les follicules pileux sensibles aux hormones masculines. Cette condition est connue sous le nom d’alopécie androgénétique et elle touche principalement les hommes. Elle se caractérise par un pattern typique de calvitie qui commence à partir de la quarantaine.

Dans d’autres cas, l’alopécie est provoquée par une maladie auto-immune appelée alopécie areata. Elle se caractérise par la perte de cheveux en plaques sur le cuir chevelu et dans d’autres zones du corps comme les sourcils ou les cils. Elle peut être associée à un stress émotionnel important ou à certains troubles auto-immuns tels que la thyroïdite auto-immune ou le diabète sucré de type 1.

L’alopécie cancéreuse est une autre cause possible de perte de cheveux. Elle se produit lorsque des cellules cancéreuses envahissent et détruisent les follicules pileux. Cette forme d’alopécie est associée à un cancer du sein métastatique ou à un lymphome non hodgkinien avancé.

Symptômes de l’alopécie

Les symptômes de l’alopécie peuvent être différents d’une personne à l’autre. Certains individus peuvent ne pas présenter de symptômes du tout, tandis que d’autres peuvent souffrir de quelques-uns des symptômes suivants :

  • Chute de cheveux excessive ou clairsemée ;
  • Changements de texture des cheveux ;
  • Présence de petites zones dégarnies sur le cuir chevelu ;
  • Taches rouges ou squameuses sur le cuir chevelu ;
  • Cuir chevelu sensible ou douloureux au toucher.
Symptômes de l'alopécie
Symptômes de l’alopécie

Dans certains cas, l’alopécie peut entraîner une inflammation du cuir chevelu et des démangeaisons. Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez un dermatologue afin qu’il puisse poser un diagnostic et vous prescrire le traitement adéquat.

Types d’alopécie

Il existe plusieurs types d’alopécie, chacun ayant des causes et des traitements différents.

L’alopécie areata est une forme de perte de cheveux qui affecte le cuir chevelu, mais qui peut se produire sur d’autres parties du corps. Dans le cas de l’alopécie areata, le système immunitaire attaque les follicules pileux, ce qui provoque une inflammation et finit par entraîner la chute des cheveux. Ce type d’alopécie peut être traité par des stéroïdes ou une immunothérapie.

L’alopécie androgénétique est un type courant de perte de cheveux qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Dans cette affection, les follicules pileux sont sensibles à une hormone appelée dihydrotestostérone (DHT), qui provoque leur rétrécissement et finit par entraîner la chute des cheveux. Le finastéride (Propecia) et le minoxidil (Rogaine) sont deux traitements courants de cette affection.

L’effluvium télogène est un type de chute de cheveux temporaire qui se produit lorsque le cycle de croissance du follicule pileux est perturbé. Cela peut être causé par le stress, la grossesse, certains médicaments ou d’autres problèmes de santé. Dans le cas de l’effluvium télogène, les cheveux entrent en phase de repos (télogène) et tombent plus que d’habitude, ce qui entraîne un amincissement des cheveux ou une chute diffuse. Ce type de perte de cheveux s’améliore d’elle-même en quelques mois.

L’alopécie totale est une forme rare de calvitie complète qui peut être causée par diverses pathologies, des troubles auto-immuns ou certains médicaments. Il n’existe pas de remède à l’alopécie totale, mais des options de traitement sont disponibles pour aider à améliorer l’apparence et ralentir la progression de la maladie.

Diagnostic de l’alopécie

Le diagnostic de l’alopécie commence par un examen médical complet, y compris une anamnèse et un examen physique. Les examens complémentaires peuvent inclure des tests sanguins et des biopsies.

Alopécie areata chez une femme
Alopécie areata chez une femme

L’anamnèse est la partie la plus importante du diagnostic. Le médecin posera des questions sur les antécédents familiaux d’alopécie, les changements récents de pousse des cheveux, les facteurs de stress existants ou récents, les infections précédentes ou en cours et tout autre symptôme associé. L’examen physique permettra au médecin de diagnostiquer certaines conditions sous-jacentes qui peuvent être à l’origine de l’alopécie.

Les tests sanguins peuvent aider à diagnostiquer certaines causes rares d’alopécie, telles que les carences nutritionnelles, les maladies auto-immunes ou les troubles hormonaux. Les biopsies cutanées et capillaires sont effectuées pour éliminer le lichen plan pilaire et certains types d’alopécie areata avant de commencer le traitement.

Traitement de l’alopécie : comment soigner l’alopécie ?

Il existe diverses causes d’alopécie, et donc diverses manières de la traiter. Les approches thérapeutiques varient en fonction de la cause sous-jacente de l’alopécie, mais peuvent inclure des médicaments, des changements de style de vie, des crèmes topiques ou des interventions chirurgicales.

Dans certains cas, l’alopécie est causée par une maladie auto-immune, comme le vitiligo ou la trichodystrophie. Dans ces situations, les corticostéroïdes oraux peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et favoriser la repousse des cheveux. Les immunomodulateurs tels que le tacrolimus et le pimecrolimus peuvent être utilisés pour traiter l’alopécie auto-immune.

Traitement de l'alopécie : comment soigner l'alopécie ?
Traitement de l’alopécie : comment soigner l’alopécie ?

Des changements hormonaux peuvent provoquer l’alopécie. Par exemple, les femmes enceintes peuvent souffrir d’une forme temporaire d’alopécie appelée alopécie anagénique gravidique. Cette condition est causée par des changements hormonaux durant la grossesse et n’est pas considérée comme une maladie. Dans d’autres cas, cependant, des conditions telles que l’hyperthyroïdie ou le syndrome des ovaires polykystiques peuvent entraîner une perte de cheveux permanente. Le traitement de ces conditions hormonales sous-jacentes devrait permettre à la repousse des cheveux de se produire.

Certaines formes d’alopécie sont dues à des facteurs extérieurs tels que le stress ou les agressions physiques (comme les coups de soleil). Dans ces cas, il n’y a pas toujours un traitement spécifique disponible. Cependant, il est important de réduire au maximum les facteurs extérieurs qui pourraient aggraver l’état du cuir chevelu et favoriser ainsi la repousse des cheveux.

Enfin, il existe plusieurs options chirurgicales pour traiter l’alopécie avancée ou permanente. Ces procédures comprennent une greffe de follicules pileux où les follicules capillaires sont pris d’une zone donneuse sur le cuir chevelu et transplantés sur une zone dégarnie du cuir chevelu. Une autre option consiste en une restauration folliculaire par cellules souches (RFSC), une technique encore expérimentale qui utilise les cellules souches du patient pour stimuler la croissance capillaire.

Est-ce que les cheveux repoussent après une alopécie ?

Les cheveux repoussent après une alopécie, mais le processus peut prendre plusieurs mois. La perte de cheveux peut être due à de nombreux facteurs, tels que le stress, les changements hormonaux ou la maladie. Les personnes atteintes d’alopécie connaissent un sentiment de perte d’identité et de confiance en soi. Heureusement, il existe des traitements qui peuvent aider à favoriser la repousse des cheveux et à réduire les symptômes de l’alopécie.

L’alopécie est un trouble du follicule pileux qui peut être provoqué par de nombreux facteurs. Il existe différents types d’alopécie et il est important de consulter un dermatologue si vous constatez une perte de cheveux anormale.

5/5 - (3 votes)

Articles sur le même sujet

Paul S

J'ai toujours été passionné par le web, j'ai découvert internet en 1996 alors que Google n'existait pas encore. Je suis très curieux et j'adore découvrir de nouvelles choses. Je partage mes trouvailles, conseils selon l'humeur du moment.