Peinture fraîche au musée du Louvre

Redonner un second souffle aux collections des peintures françaises fût l’un des grands chantier du précédent président du musée du Louvre, Henri Loyrette. Alors que la réouverture des salles dédiées aux peintures françaises du XVIIè siècle n’en finit plus de se faire attendre, il semblerait que les premiers changements soient perceptibles du côtés des salles consacrées aux grands noms de la peinture française du XVIIIè siècle. Et le résultat est plutôt encourageant.

Tristement délaissées par les visiteurs, les salles des peintures françaises du XVIIIè siècle sont le plus souvent désertes et offrent des conditions de visites optimales pour contempler les toiles de Watteau, Fragonard, Chardin et Greuze, entre autres. Fermées plusieurs mois au public, leur réouverture coïncide avec une nouvelle fermeture, celles des salles qui abritent les peintures françaises du XIXè siècle. Quel constat livrer après la réouverture de ces salles ? Les changements sont avant tout esthétiques et se traduisent par un nouveau choix de couleur sur les murs. Le bleu fait légion, et domine l’ensemble des salles avec des subtiles nuances leur conférant une atmosphère aussi épurée qu’élégante sans jamais tomber dans le minimalisme. Les teintes pastels des Watteau s’accordent aussi bien avec ce nouveau choix de couleurs, que les tons vifs des soies de Largilliere, et c’est avec une joie non dissimulée que l’on retrouve ces chefs-d’œuvre de la peinture française.

Mais celle qui profite le plus de ces changements plastiques est peut être la nouvelle acquisition du Louvre qui accompagne la réouverture de ces salles, la Vue d’Avignon, de la rive droite du Rhône, près de Villeneuve, de Joseph Vernet. Cette toile au format inhabituel dresse un large panorama des alentours d’Avignon, dominé par le palais des Papes au loin tandis que trônent au premier plan des pécheurs qui accompagnent l’oeil du spectateur dans la découverte de ce paysage lointain. Les deux tiers supérieurs de la compositions sont occupés par un vaste ciel nuageux, qui semble sortir de la toile pour venir d’harmoniser avec le bleu de la cimaise sur lequel il repose. Le Pierrot de Watteau lui aussi opte pour une cimaise bleu, délaissant le rouge profond sur lequel il se détachait.

Outre cette nouvelle acquisition, quelques petits changements d’accrochages sont à noter, comme la Raie de Chardin qui perd la cimaise et sa visibilité au détriment du Buffet du même artiste. Dommage, rares étaient les visiteurs à rester de marbre face à cette raie éventrée mis en évidence qui se retrouve désormais perdue entre plusieurs natures mortes. Autre changement et pas des moindres, la révision totale des cartels qui optent désormais pour un fond blanc et proposent enfin une traduction anglaise. Il ne reste plus qu’a appliquer ce changement au 38000 autres cartels qui peuplent le musée du Louvre. Si nous nous penchons sur les cartels, nous regretteront le changement apporté à celui du Pélerinage à l’île de Cythère de Watteau, qui ne laisse plus de place à l’imagination autour de la question du départ pour l’île ou de l’île puisqu’il affirme très clairement que les figures s’apprêtent à quitter l’île de l’amour. Cette version s’avère la plus plausible mais le cartel ne laisse plus de place au doute, qui faisait tout le charme de cette toile et nourrissait l’échange entre les visiteurs.

Sans être révolutionnaire, cette évolution tranquille donne une seconde jeunesse à ces salles qui s’habillent de couleurs froides choisies avec goût, en accord avec les peintures exposées. Gageons que ces transformations mineures profitent également aux salles peintures françaises du XIXè siècle qui sont les prochaines sur la liste.


Nicolas

tweet@

4 thoughts on “Peinture fraîche au musée du Louvre

  1. J’ai également visité ces salles désertes et j’ai trouvé moi-mêmes que les toiles méritaient un tout autre accueil car les chefs d’oeuvre de Watteau, Chardin, ne manquent pas. Un petit coup de peinture et ça enlève la poussière…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s