Réouverture du musée Bourdelle à Paris

Des musées-ateliers du XIXe siècle à Paris, on en connaît quelques-uns, Gustave Moreau, Ossip Zadkine, Eugène Delacroix, Auguste Rodin. Ajouté à cette petite liste, celui d’Antoine Bourdelle, perdu dans le tumulte du quartier de Montparnasse dans le 15e arrondissement. En travaux depuis juillet 2014, le musée rouvre ses portes aujourd’hui, vendredi 6 mars 2015. L’occasion de voir du changement… 

Antoine Bourdelle (1861-1929) est un sculpteur, peintre et dessinateur français, de la même génération qu’Auguste Rodin – d’ailleurs, ami et collaborateur du maître. Durant ses années de formation, il s’installe au 16, impasse du Maine, pour y créer son propre atelier de sculpture. Cette installation ne fut pas veine car il fut extrêmement prolifique, en témoigne le nombre d’œuvres sculptées, dessinées mais aussi peintes, qui y sont exposées, sans penser à celles qui sont éparpillées dans d’autres musées et à l’international. Car oui, même s’il n’a aujourd’hui pas la renommée d’un Auguste Rodin, Antoine Bourdelle était très reconnu en son temps et eut pour élèves des sculpteurs tels que Henri Matisse, Aristide Maillol, ou bien Alberto Giacometti. On ne comprend pas alors pourquoi le nom d’Antoine Bourdelle n’est pas passé à la postérité.

Avant sa mort, le sculpteur, dont la renommée n’était donc pas à confirmer, voulut comme Rodin, transformer son atelier en un musée. Certes, le projet mit un certain temps à se concrétiser. C’est grâce à Gabriel Cognacq, de la même famille qui a créé le musée Cognacq-Jay, ou bien la Samaritaine tristement mutilée, qui a financé la création du musée, ouvert peu de temps après la Seconde Guerre mondiale en 1949. En 2013, le musée passe dans les mains de Paris Musées. Une petite année après, il se refait une santé. Huit mois de fermeture ont permis au musée de s’adapter aux nouvelles normes d’accueil pour les personnes à mobilité réduite, mais aussi de rénover ses espaces, comme l’atelier de peintures recréé à partir de photographies d’époque. Rendez-vous dans son atelier, qui ne semble pas avoir bougé depuis que l’artiste l’a quitté, mais aussi dans son jardin, ponctué de sculptures, ses appartements et une extension très récente pour offrir un espace de présentation plus grand.

L’accès aux collections permanentes est gratuit pour tous, c’est donc une invitation à découvrir un musée si vous ne le connaissez pas, qui vous est offerte. Un musée propre et neuf, où le bronze d’un buste d’Ingres, comme chaque pièce, est mis en valeur de façon très épurée sur des tables d’atelier, et autres éléments rappelant cet univers. Mais ce n’est pas que le sculpteur qui est présenté. C’est un véritable musée monographique, vous pourrez donc y découvrir aussi bien des dessins, des peintures (souvent oubliées), des photographies prises par l’artiste ou de l’artiste mais aussi sa propre collection d’œuvres (des antiques, du Rodin, etc.), des lettres, livres…

Par ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus sur l’artiste, je vous conseille le site officiel du musée, très bien conçu, clair et didactique, donnant des informations synthétiques sur la vie de l’artiste et son œuvre, et offrant un avant-goût de ce à quoi ressemble ce musée ! De plus, pour sa réouverture, le musée organise une exposition sur un outil essentiel à l’artiste, le médium, Mannequins d’artiste, mannequins fétiches dès le 1er avril.

Musée Bourdelle
18, rue Antoine Bourdelle
Paris, 75015
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h

damien
Damien

tweet@

4 thoughts on “Réouverture du musée Bourdelle à Paris

  1. Les maisons-musées ou ateliers-musées de Paris sont vraiment des pépites méconnues. J’aime le voyage dans le temps qu’ils nous offrent, leur calme et leur aura légendaire.
    Et comme vous le soulignez, la plupart sont gratuits à la visite !

    En lisant ce billet j’ai été surprise d’apprendre que le musée Bourdelle n’était géré par la ville que depuis 2013 !

    1. Le pire c’est qu’il a fermé pendant 8 mois et est rouvert sans que personne ne soit prévenu… Ca a des airs d’événements pourtant, c’est dommage. J’espère propager un peu la nouvelle avec mon petit billet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s