Donnez une seconde vie à votre gazon : voici comment réutiliser efficacement l’herbe de tonte au jardin

Donnez une seconde vie à votre gazon : comment réutiliser efficacement l'herbe de tonte au jardin

Qui n’a jamais eu l’impression de gâcher l’herbe coupée en la jetant sans réfléchir ?

Pourtant, cette matière organique peut être une véritable mine d’or pour votre jardin, si vous savez comment l’utiliser à bon escient.

Nous verrons ensemble comment transformer vos déchets verts en véritables trésors pour votre jardin, en les réutilisant de manière efficace et respectueuse de l’environnement.

Composter l’herbe de tonte pour un engrais naturel

Le compostage est sans doute la méthode la plus connue et la plus répandue pour valoriser l’herbe de tonte. Il s’agit de laisser les déchets verts se décomposer pour créer un engrais riche en nutriments, qui viendra enrichir la terre de votre jardin tout en réduisant vos déchets. Voici comment procéder :

  1. Créez un composteur : Pour commencer, choisissez un endroit dans votre jardin où vous installerez votre composteur. Il peut être en bois, en plastique ou même fait-maison avec des palettes récupérées. L’essentiel est qu’il soit bien aéré et que vous puissiez y accéder facilement pour ajouter vos déchets et récupérer le compost.
  2. Alternez les couches : Pour une décomposition optimale de l’herbe, il est important d’alterner les couches de déchets verts (herbe, feuilles, épluchures de légumes) avec des déchets bruns (branches, carton, paille, copeaux de bois). Cela permet d’équilibrer le niveau d’humidité et d’apporter suffisamment d’air au compost.
  3. Surveillez l’humidité : Un compost trop humide peut entraîner une décomposition anaérobie, qui produit des mauvaises odeurs et un compost de mauvaise qualité. Si vous constatez que votre compost est trop humide, ajoutez des déchets bruns pour rééquilibrer le mélange.
  4. Brassez régulièrement : Pour accélérer la décomposition et répartir les micro-organismes responsables de la décomposition, pensez à mélanger régulièrement votre compost à l’aide d’une fourche ou d’un aérateur de compost. Cela permet d’éviter la compaction et de faciliter l’aération.

Pailler avec l’herbe de tonte pour un sol protégé et nourri

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de votre jardin avec une couche de matière organique, comme l’herbe coupée. En plus de réutiliser vos déchets verts, cette méthode présente de nombreux avantages pour votre jardin :

  • Protéger le sol : Le paillis d’herbe permet de protéger le sol contre l’érosion, la compaction et le dessèchement, tout en maintenant une température stable. Cela crée un environnement plus favorable à la croissance des plantes.
  • Limiter les mauvaises herbes : En recouvrant le sol, le paillis d’herbe empêche la germination des graines de mauvaises herbes, ce qui facilite l’entretien de votre jardin.
  • Enrichir la terre : Au fil du temps, l’herbe de tonte se décompose et libère des nutriments qui viennent enrichir la terre, nourrissant ainsi vos plantes de manière naturelle et durable.
  • Favoriser la vie du sol : Le paillis d’herbe attire les vers de terre et autres auxiliaires du jardin, qui contribuent à l’aération et à la fertilité du sol.

Pour pailler avec l’herbe de tonte, il suffit de l’étaler en une couche d’environ 5 cm d’épaisseur autour de vos plantes, en prenant soin de ne pas les recouvrir complètement. Veillez à ce que l’herbe soit bien sèche pour éviter la formation de moisissures.

Fabriquer du purin d’ortie pour un engrais liquide

Le purin d’ortie est un engrais liquide à base de déchets verts, qui permet de nourrir vos plantes tout au long de leur croissance. Il est particulièrement riche en azote, un élément essentiel pour la croissance des plantes. Voici comment fabriquer votre propre purin d’ortie :

  1. Récoltez les orties : Munissez-vous de gants et de ciseaux, et coupez les orties à environ 10 cm du sol. Vous pouvez utiliser d’autres plantes riches en azote, comme les fougères ou les consoudes.
  2. Hachez les plantes : Pour faciliter la fermentation, hachez grossièrement les plantes récoltées à l’aide d’un couteau ou d’une cisaille.
  3. Mélangez avec de l’eau : Dans un récipient adapté (seau en plastique, tonneau, etc.), mélangez les plantes hachées avec de l’eau de pluie, en respectant une proportion d’environ 1 kg de plantes pour 10 litres d’eau.
  4. Laissez fermenter : Couvrez le récipient avec un tissu pour empêcher l’entrée d’insectes, et laissez fermenter le mélange pendant environ deux semaines. Remuez-le tous les deux jours pour favoriser la fermentation.
  5. Filtrez et diluez : Une fois la fermentation terminée, filtrez le liquide à l’aide d’un tamis ou d’un linge propre, et diluez-le avec de l’eau de pluie selon un rapport de 1 volume de purin pour 10 volumes d’eau. Vous pouvez ajuster la dilution en fonction des besoins de vos plantes et de la concentration de votre purin.

Le purin d’ortie ainsi obtenu peut être utilisé comme engrais liquide pour toutes vos plantes, en l’arrosant directement au pied ou en pulvérisant sur les feuilles. Veillez à ne pas utiliser le purin pur, car il pourrait brûler les racines et les feuilles de vos plantes.

Créer une prairie fleurie avec l’herbe de tonte

Une autre façon originale de réutiliser l’herbe de tonte est de créer une prairie fleurie dans une partie de votre jardin. Non seulement cette prairie apportera une touche esthétique et colorée, mais elle attirera les pollinisateurs et les auxiliaires du jardin, contribuant ainsi à la biodiversité. Voici comment créer votre propre prairie fleurie :

  1. Choisissez l’emplacement : Sélectionnez une zone ensoleillée de votre jardin, de préférence loin des zones de passage, pour y installer votre prairie fleurie.
  2. Préparez le sol : Retirez les mauvaises herbes et les cailloux, et travaillez légèrement le sol à l’aide d’un râteau pour le niveler et l’ameublir.
  3. Mélangez les graines : Achetez un mélange de graines de fleurs adapté aux prairies fleuries, ou composez votre propre mélange en sélectionnant des espèces locales et mellifères (qui attirent les pollinisateurs). Mélangez les graines avec de l’herbe de tonte sèche pour faciliter leur répartition.
  4. Semez les graines : Épandez le mélange de graines et d’herbe de tonte sur la surface préparée, en veillant à une répartition homogène. Tassez légèrement le sol pour favoriser le contact entre les graines et la terre, et arrosez en pluie fine pour humidifier le sol.
  5. Entretenez votre prairie : Arrosez régulièrement votre prairie fleurie durant les premières semaines, jusqu’à ce que les plantes soient bien établies. Par la suite, un entretien minimal sera nécessaire : une tonte par an, en automne, et quelques interventions ponctuelles pour éliminer les mauvaises herbes envahissantes.

Alimenter les animaux avec l’herbe de tonte

L’herbe de tonte peut être utilisée comme aliment complémentaire pour certains animaux, comme les poules, les lapins ou les cochons d’Inde. Toutefois, il est important de respecter certaines précautions pour garantir la santé de vos animaux :

  • Herbe fraîche : Les animaux doivent consommer l’herbe coupée dans les 24 heures suivant la tonte, pour éviter les risques de fermentation et de moisissure.
  • Herbe non traitée : Ne donnez à vos animaux que de l’herbe issue d’un gazon non traité chimiquement, pour éviter l’ingestion de pesticides ou d’engrais nocifs pour leur santé.
  • Quantité limitée : L’herbe de tonte doit être distribuée en petites quantités, en complément d’une alimentation équilibrée, pour éviter les problèmes digestifs liés à une consommation excessive de fibres.
  • Variété : Variez les sources de nourriture pour vos animaux en incluant d’autres types de végétaux, comme des légumes, des fruits et des graines, pour leur assurer un apport nutritionnel complet.

L’herbe de tonte offre de multiples possibilités pour être réutilisée de manière efficace et écologique au jardin. Que vous optiez pour le compostage, le paillage, la fabrication de purin d’ortie, la création d’une prairie fleurie ou l’alimentation de vos animaux, vous contribuerez ainsi à réduire vos déchets et à favoriser la biodiversité de votre jardin. Alors, n’hésitez plus à donner une seconde vie à votre gazon, et à expérimenter ces différentes techniques pour un jardin fleuri, productif et respectueux de l’environnement !

5/5 - (9 votes)

Unpointculture, média indépendant, a besoin de VOUS pour se faire connaitre ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci d'avance !

Suivez-nous sur Google News

Joris

Passionné par le web en général et par les voyages en particulier.