Paris Tableau : un pour tous, tous pour un !

Appel au mécénat, crowfunding, les musées (Louvre, Orsay, Guimet, Jean-Jacques Henner…) sont de plus en plus séduits par le financement participatif. Mais une histoire inédite s’est produite lors du vernissage du salon Paris Tableau.

Claudius Jacquand
Claudius Jacquand, Un soldat soigné par une religieuse dans un cloître , 1822, Huile sur toile, Musée des Beaux-Arts de Lyon

Mardi 10 novembre, le Palais Brongniart est comme tous les soirs de vernissage de Paris Tableau, plein à craquer. Le personnel entame sans interruption le bal des coupes de champagne et de petits fours, les embrassades et poignées de mains s’opèrent dans chaque galerie où l’on essaye tant bien que mal de jeter un regard sérieux aux œuvres. Autour de la Galerie Michel Descours pourtant, quelques mots s’échangent discrètement, une information passe d’une oreille à l’autre, dans la plus grande discrétion.

Ce soir là, Jean-Pierre Cuzin et Guillaume Kientz mènent une véritable petite campagne de crowfunding IRL (in real life) pour l’acquisition d’une toile. L’œuvre en question : Un soldat soigné par une religieuse dans un cloître peint par Claudius Jacquand en 1822, proposée à la vente pour 15 000 €. Les deux complices vont chercher avec l’aide des souscripteurs, mais avant tout passionnés, à acquérir la toile au profit du musée des Beaux-Arts de Lyon. Le nombre de donateurs engagés à verser 100 € gonfla très rapidement. À cette cagnotte s’ajouta le don généreux de Jean-Luc Baroni de 10 000 €, qui marqua la réussite de cette souscription alors que le vernissage battait toujours de son plein. Une initiative généreuse qui permet à l’œuvre du peintre lyonnais de rejoindre sa nouvelle demeure au sein du Palais Saint-Pierre, abbaye royale du XVIIe siècle qui abrite le musée aujourd’hui, et qui se trouve représentée dans ce petit format peint. Fermée précipitamment suite aux tristes évènements du 13 novembre, cette initiative laissera un heureux souvenir à cette dernière édition de Paris Tableau qui rejoindra l’année prochaine, la Biennale des Antiquaires.

Nicolas Alpach

twittermail

One thought on “Paris Tableau : un pour tous, tous pour un !

  1. Merci pour le tweet. J’ai remarqué une erreur. It’s not crow-funding. Ça serait « funding » par un corbeau. Moi, je préfère fox-funding si je devais choisir parmi les animaux.

    De toute façon, quelle belle peinture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s