Revoir Renoir

nicolas« Aller au musée », voilà une expression communément admise et sur laquelle on revient peu. Et pourtant, tout cela est bien vague. Que fait-on réellement lorsque l’on pénètre au sein d’un musée ? On y voit des œuvres, on contemple des toiles, on regarde des sculptures… Vous voyez où je veux vous emmener ? Comment regarder une toile ? L’Histoire de l’Art, les cartels sous chaque œuvre nous livrent les principales clés de compréhension afin d’apprécier au mieux une œuvre, mais en rien ils ne pourront faire votre regard. Au mieux, ils l’orientent, mais ils ne vous apprendront jamais quelle est la bonne façon de regarder une œuvre. Tout simplement parce qu’il y a autant de façon de regarder une œuvre, qu’il y a d’âmes qui vivent sur cette Terre. Je me suis rendu cet été à l’exposition Renoir qui se tient à la fondation Pierre Gianadda à Martigny. Pour tout vous avouer, Renoir, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé mais qu’importe, je ne voulais pas m’arrêter à la vision trop étriquée que j’avais de l’artiste, qui se limite à ses œuvres exposées au musée d’Orsay. Et vint l’Abreuvoir.

renoir
Auguste Renoir, L’Abreuvoir. 1873, Huile sur toile, Collection particulière

Issue d’une collection particulière, jamais mon regard n’avait parcouru cette toile, pas même en reproduction. Ce premier contact avec l’œuvre m’a littéralement retourné, et lorsqu’il est aussi saisissant, l’on en vient à perdre ses repères. Tout ce que l’on semble savoir sur l’art et son histoire s’efface, et notre regard arpente maladroitement la toile, presque intimidé par ce dessin, ses couleurs qui semblent avoir remis en cause toute l’idée que l’on se faisait d’un peintre et de son œuvre. Et alors que je me trouve devant L’Abreuvoir, cette question persiste « comment la regarder? ». Dois-je me concentrer sur les divers éléments de l’œuvre afin d’en apprécier le tout ? Dois-je faire appel à mon imaginaire et me projeter au milieu de cette mer de verdure, tendant presque vers l’abstraction ? Car oui, ces figures semblent plongées au sein d’une tempête en pleine mer, le vent qui agite les bruns d’herbe est d’ailleurs presque palpable… Bien des minutes se sont écoulées, et je suis toujours devant L’Abreuvoir de Renoir. L’œuvre agita complètement mes pensées, me plongea complètement au sein de ce paysage qui semble presque esquissé. Ai-je vraiment regardé cette toile de fond en comble, ou le plaisir de la contemplation fit d’avantage appel à mes pensées qu’a mes yeux ? Ai-je vraiment apprécié cette toile à sa juste valeur ? Comment regarder et apprécier une œuvre ? Ne cherchez plus, vous seul en avez la réponse.

renoir détail
Auguste Renoir, l’Abreuvoir, Détail.

2 réponses sur « Revoir Renoir »

  1. tout à fait vrai. Et ce tableau est splendide. Pourquoi est-il si peu connu? C’est une vision en plongée magnifique. Comme « le ballon » de Vallotton qui date de 1899. Y en a-t-il eu d’autres?

    1. Vous avez de quoi noter chère culturieuse ? Les paysages de Renoir présents à cette exposition :

      Femme à l’ombrelle dans un jardin, William Sisley, Les Moissonneurs, Scène de personnages, Paysage de neige Paysage d’Alger : Le Jardin d’Essai, Femme au corsage rouge dans un paysage du midi, La Ferme du Margagnosc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s