Quand les politiques font plantes vertes

Sans titrkkke 1 (1)

L’œuvre dont il est question dans cet article n’est pas un chef-d’œuvre mais intéressera les amateurs de caricatures et les plus curieux d’entre vous ! Vous avez peut-être eu l’occasion de l’admirer lors de l’exposition consacrée à Jean Jaurès aux Archives Nationales de l’hôtel de Soubise à Paris entre le 5 mars et le 2 juin 2014. Vous l’aurez deviné, la période qui nous intéresse, celle de Jaurès, est la IIIème République, apparue suite à la défaite de Napoléon III à Sedan en 1870 et disparue avec le vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain en juillet 1940. Souvenez-vous aussi des noms associés à cette IIIème République : Fallières, Millerand, Poincaré, Guesde, Jaurès, Clemenceau… des noms que vous connaissez certainement.

Ces hommes politiques sont les protagonistes de l’œuvre d’Albert Eloi-Vincent (1868-1945), peintre caricaturiste languedocien, directeur de l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes. Artiste méconnu, né soixante ans après Honoré Daumier dont d’aucuns se rappellent ses figures satyriques et notamment celle de Louis-Philippe se transformant en poire, il livre pourtant un témoignage intéressant sur les principaux députés de la IIIème République, associés à des plantes reflétant leur caractère. C’est une caractéristique fréquente au XIXème siècle que d’associer métaphoriquement les hommes politiques à la faune et la flore afin de mieux les déstabiliser. Cependant, l’artiste se contente de figurer les députés à proximité des fleurs qu’ils représentent afin de ne pas les confondre (sauf pour Jean Jaurès). Eloi-Vincent a en effet, pris soin de ne pas enlever toute humanité à ses personnages. Ce dernier souhaitait, probablement être épargné de toutes accusations d’antiparlementarisme primaire.
Dans ces deux toiles, quatorze personnages sont figurés, tous issus de courants politiques différents (socialistes, radicaux, droite libérale et catholique). Chacun est associé à une plante spécifique, reflet de son tempérament, une manière pour le peintre de s’approprier le langage des fleurs, alors à la mode dans la bourgeoisie de la Belle Epoque, et d’inscrire les hommes politique dans le quotidien des français et, surtout, des françaises, afin de les faire connaitre à un public toujours plus large.

Sans titrkkke

Le quatrain situé sous chaque caricature apporte une touche humoristique tout en soulignant la personnalité des hommes politiques représentés. Par exemple, pour Jules Guesde (1845-1922), « Je suis têtu, sec et piquant, Si de bon grès tu ne détales Je fais un sort à tes pétales, Fleur bourgeoise, en les confisquant ». Vous l’aurez compris, Guesde, marxiste de la première heure, est accompagné d’un chardon sec et piquant, symbole de son intransigeance et de son sectarisme. Clémenceau, quant à lui, se trouve à proximité d’une rose-cactus, preuve de son entêtement et de son caractère intraitable : « qui s’y frotte s’y pique » ! Enfin, tous les personnages ne seront pas détaillés ici, l’abbé Lemire, député d’Hazebrouck, républicain acharné tourne le dos à Edouard Aynar, catholique libéral, afin de mieux s’adresser à Jules Guesde. Partisan d’un ralliement entre la République et les catholiques, sans surprises, sa fleur est le lys… républicain ! On notera que Jaurès est lui-même représenté en fleur « Irai-je (…) m’encombrer d’une fleur emblème, moi qui suis la fleur elle-même de rhétorique (…) ».
Si la serre parlementaire des députés de la IIIème République est bien fourni, il est opportun de se demander si l’on pourrait appliquer le langage des fleurs aux hommes politiques d’aujourd’hui ? Qui serait, alors, le coquelicot, « la fleur des barricades » ? Le cactus piquant ? La « fleur de rhétorique » ? Le pavot soporifique ? A méditer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s