[Lieux inexplorés du Louvre] La galerie Tactile

Pour cette première série de chroniques consacrées aux endroits et aux œuvres méconnus des visiteurs, Point Culture vous emmène dans la Galerie tactile. Parcourez l’aile Denon du musée du Louvre. Dès l’entrée, se trouve sur votre droite la Galerie Donatello après quelques marches. Cette galerie de sculptures assez peu envahie par le tourisme est flanquée de deux couloirs qui la prolongent sur sa droite. La première est notre fameuse Galerie tactile.

La Galerie tactile est un endroit bien particulier du musée du Louvre. D’abord destinée aux porteurs d’un handicap et ce depuis 1995. Effectivement, cet espace permet aux non-voyants ou personnes affectées d’autisme une première voire une nouvelle approche de l’art. Munis de cartels en braille, des reproductions en résine ont été faites de dix-sept œuvres du Louvre autour du thème de l’enfance ; de la sculpture antique à la sculpture moderne.

Outre l’approche des œuvres à un public d’habitude dévalorisé dans un musée, l’accès est en libre accès à tous les visiteurs du Louvre. N’étant que très peu attirés par les pancartes, Point Culture a remarqué les visiteurs y entraient sans en connaître le but principal et ressortaient en n’ayant rien touché. C’est une expérience à la fois sensorielle mais aussi visuelle. Et oui, il est possible de faire tourner les œuvres qui sont sur des plaques tournantes. Il est alors totalement permis de toucher aux œuvres dans tous les sens, et par conséquent, d’en comprendre davantage : comment est formée une œuvre ? C’est une expérimentation totalement inédite « prière de toucher ».

Guillaume Regnault (attribuée à), Vierge à l'Enfant dite Vierge d'Olivet, 1510-1520, musée du Louvre, Paris.
Guillaume Regnault (attribuée à), Vierge à l’Enfant dite Vierge d’Olivet, 1510-1520, musée du Louvre, Paris. © Point Culture

Prenons la Vierge à l’Enfant dite la Vierge d’Olivet, provenant de la vallée de la Loire de 1510-1520 et attribuée à Guillaume Regnault. Cette sculpture de la Renaissance française du XVIe siècle, a été reproduite à mi-corps. Il est possible de toucher la lourdeur de la manche de la Vierge Marie, mais aussi de toucher les stries de sa chevelure – qui ne sont pas visibles du haut de la vraie statue.

Le premier musée de France tient le fil conducteur d’une initiative qui devrait être développée en France. L’accès à la l’art, l’histoire et par extension la culture est un droit que tout le monde doit pouvoir être en mesure d’avoir. Rendez-vous au Louvre !

Galerie tactile
Aile Denon
Musée du Louvre, Paris

2 thoughts on “[Lieux inexplorés du Louvre] La galerie Tactile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s