L’éclat retrouvé de La Vénus du Pardo

Titien Vénus du Pardo

Le Louvre l’a annoncé jeudi 23 janvier, La Vénus du Pardo retrouve enfin ses cimaises. C’est après dix ans de questionnements sur le sujet et trois ans de restauration intense que le plus grand tableau mythologique du Titien est nettoyé de ses vernis et repeints vieillissants.

La restauration a été réalisée grâce à la méthode dite de la « réflectologie », cette technique a permis aux restaurateurs de mettre au jour le travail si mystérieux de Titien. En effet, cette toile fait partie des nombreux chef-d’œuvres de la Renaissance dont il ne nous reste aucun témoignage ni copie. Les analyses réalisées ont donc dévoilé aux restaurateurs les secrets du maître : changement constant de la composition, reprise de l’iconographie, ajout ou suppression d’éléments ; le peintre modifiait ainsi sans cesse son œuvre. Les nombreuses restaurations réalisées depuis le XIXe siècle avaient, en réalité, empêché ce travail et complexifiaient la compréhension du tableau. Vincent Pomarède, directeur du département des peintures du Louvre, a ainsi confié au journal Le Monde  que l’image finale et la pureté du visage de Vénus avaient été retrouvées à 95 % en ajoutant « De toute ma carrière au Louvre je n’ai jamais vu une restauration aussi compliquée ».

Ce dernier a finalement conclu en annonçant que c’était à présent au tour de La Belle Ferronière de Léonard de Vinci de retrouver une certaine jeunesse grâce aux laboratoires de restauration du musée.

Une réponse sur « L’éclat retrouvé de La Vénus du Pardo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s