Georges Braque au Grand Palais

braque les oiseauxAujourd’hui, Braque au Grand Palais. Très curieuse d’en savoir plus sur cet artiste qui m’était peu familier, cela faisait 40 ans que les musées de Paris n’avaient pas dédié une rétrospective à cet artiste brillant et surprenant. J’insiste sur ce dernier adjectif car, en effet, j’ai été surprise, ébahie par ce que j’ai pu voir.

Le Grand Palais a dédié à cette exposition le plus grand de ses parcours. Il le fallait pour les quelques 200 œuvres de l’artiste présentées ici. L’exposition opte pour un parcours chronologique, au sein des différentes périodes de la vie de l’artiste. Car il est vrai qu’on s’arrête généralement à Braque seulement comme faisant partie du duo qu’il formait avec Picasso ; c’est ce que vous trouverez en ouvrant les différents livres d’Histoire de l’Art. Le Grand Palais a parfaitement réussi à nous présenter toute l’étendue de son œuvre en commençant par le fauvisme, bien sûr le cubisme jusqu’à son paroxysme : le cubisme analytique, mais aussi d’autres périodes beaucoup plus surprenantes comme une phase d’inspiration de l’art grec archaïque voire géométrique. Cette dernière période m’a vraiment surprise et la salle qui la présentait était la plus surprenante à mon goût

le-sacre-coeur-1910Le parcours chronologique, qui peut paraître trop classique du point de vue de la muséologie est en réalité très bien venu. Les artistes contemporains sont vraisemblablement ceux chez lesquels on peut observer la plus grande corrélation entre vie personnelle et parcours artistique. Notre artiste a connu les deux guerres mondiales, ce qui a eu un impact très important sur son art mais il a aussi rencontré les différents mouvements de peinture qui se sont développés au XXe siècle, la muséographie le montre extrêmement bien. Les œuvres sont présentées sur un fond gris/neutre très simple qui permet de bien détacher les peintures de Braque aux couleurs plutôt fortes et d’observer leurs formes dans leur globalité.

Utilisons le terme de « globalité » car c’est un élément essentiel à saisir chez cet artistique cubiste. La présentation réalisée pour la salle du cubisme analytique nous permet parfaitement de « tourner autour des figures », de saisir l’ensemble du sujet, ce qui était finalement le but de Braque : changer notre vision des choses par un bousculement de la perspective classique. Je mettrais un bémol par contre pour certaines œuvres placées dans la période cubiste synthétique et qui se rapprochaient pourtant très franchement de la période précédente (le cubisme analytique). Cet emplacement sûrement exigé par le nombre d’œuvres présentes n’aide pas vraiment l’observateur à faire une séparation claire entre les deux périodes. Je rajouterais aussi que j’aurais aimé voir quelques œuvres de Picasso de l’époque de leur duo afin de saisir réellement l’émulation commune de ces artistes et l’influence que celle-ci a pu avoir sur leur art.

braque130919k

Dans l’ensemble, cette exposition est vraiment très enrichissante. Le spectateur en sort étonné, ravi d’avoir pu observer un nombre si important d’œuvres de l’artiste et d’avoir découvert certaines périodes de celui-ci,  généralement oubliées. Le passage entre les différentes périodes est facile, relativement clair (même si certaines explications devraient être simplifiées). Souvent je me suis étonnée à ne pas reconnaître Braque dans les œuvres que j’observais, cela m’a vraiment permis de remettre en question l’image que j’avais de l’artiste.

Le Grand Palais fermera ses portes à Braque le 6 Janvier, il est donc urgent d’y aller ! En réduction étudiante le billet n’est pas trop cher et il y a relativement moins de monde qu’à l’autre exposition présentée sur l’histoire des bijoux Cartier. Vous n’avez donc aucune excuse pour la rater. En bonus vous pouvez télécharger l’application « la fabrique cubiste », créée par et pour l’exposition, histoire de donner à vos photos, un certain style cubiste et faire naître le Braque qui est en vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s