Initiés, bassin du Congo au musée Dapper

musée dapper

Sur la Place de l’Etoile, fuyez l’Avenue des Champs Elysées et dirigez vous plutôt vers l’Avenue Victor Hugo, avant d’emprunter après quelques minutes de marche la Rue Paul Valéry.  Il est grand temps de faire connaissance avec le Musée Dapper, espace d’arts et de cultures pour l’Afrique, les Caraïbes et leurs diasporas. Véritable alternative au Musée du Quai Branly, ce musée à taille humaine propose jusqu’au 6 juillet 2014 l’exposition Initiés, bassin du Congo. Impressions.

romuald hazoumeInitiés, bassin du Congo plonge le visiteur en Afrique Centrale, au sein des rites d’initiations qui ponctuaient la vie des individus. Marquant une étape importante dans la vie de chacun, ils pouvaient se dérouler autour du passage à l’âge adulte d’une personne, mais également à travers l’obtention d’un nouveau statut. C’est à travers les masques, costumes, bijoux, statuettes, objets indissociable au rituel de transition, que Initiés, bassin du Congo nous présente le rituel d’initiation. Première surprise, le « préambule » de l’exposition s’ouvre sur des oeuvres contemporaines, en lien direct avec le thème de l’exposition puisque de nombreux masques de l’artiste béninois Romuald Hazoume sont présentés de prime abord. Tout oeil non « initié » comme le mien voit dans un premier temps de masques africains, comme l’on pourrait en trouver dans n’importe quelle autre salle d’exposition. Mais après quelques secondes d’observation, l’oeil du spectateur voit toujours des masques africains certes, mais d’une façon complètement différente, par la composition même de ces masques. L’effet de surprise à été total et je n’en dirais pas plus sur ces oeuvres ici, afin de préserver l’effet de surprise si vous tenez à voir l’exposition.

dapperL’initiation était primordiale pour toute transition au cours d’une vie, et les nombreuses pratiques rituelles étaient marquées par l’omniprésence d’une grande diversité d’objets, contribuant pleinement à ce rituel, ou l’individu devait adhérer sans résistance, aux rituels qui lui apportaient une maturité physique et spirituelle, et ce au prix parfois d’épreuves très dures. De très nombreux masques nous sont présentés au sein des deux grandes salles d’expositions, et de très nombreux attirent l’attention. Les conditions pour profiter de ces oeuvres sont parfaites, les salles n’implosent pas sous la foule des visiteurs, les flashs d’appareils photos sont absents, la scénographie, de bon goût et irréprochable selon moi, renforce ces conditions de visites optimales. L’éclairage fait qu’il est possible de se trouver face à un masque, sans être gêné par notre ombre. Cette frontalité avec ces visages nous permettent de les observer longuement, et d’être marqué par ces oeuvres aux formes le plus souvent géométriques mais qui se caractérisent par une grande, une très grande expressivité. De nombreuses oeuvres présentées ici ont été prêtées par le Musée Royal de l’Afrique centrale de Tervuren, en Belgique, actuellement en travaux ce qui permet au Musée Dapper de se doter pour cette exposition temporaire, d’un nombre d’oeuvres impressionnant. L’expressivité de ces masques, aujourd’hui derrière une vitrine dans le calme absolu, étaient pourtant au coeur des rites d’initiation : Ils instruisaient, intimidaient l’individu qui allait  à la suite de ce rituel, effectuer une transition vers une nouvelle ère dans sa vie, sans retour en arrière possible.

initiés dapper

Ces masques, avaient tous une fonction précise et les nombreuses informations fournies par les cartels, laissent rarement le visiteur perdu face à ces visages expressifs. Deux documentaires et un couloir isolé dédiés à la photographie, complètent les présentations d’objets issus de ces rituels, masques, costumes, bijoux, statuettes. Un point fondamental  confère une grande force à cette exposition, et je reviens maintenant sur la scénographie que j’avais évoquée un peu plus haut dans cet article. Dès l’instant ou l’on pénètre dans le Musée Dapper, l’on est est frappé par cette élégante sobriété, chaleureuse, qui se poursuit dans l’espace d’exposition qui réussit avec brio à présenter de très nombreuses oeuvres, sans jamais créer une sensation de désordre permanent, tout en offrant au visiteur la place nécessaire pour observer l’oeuvre sous tous ses angles. Une ambiance « clair-oscur » met en valeur les masques, et leur confère par cet éclairage une certaine mysticité. Ce quasi pénombre de gâche en rien la lecture des cartels et des informations, qui sont mis en valeurs et nettement lisibles. Que dire de plus ? On se sent bien dans ces salles d’exposition , et l’on prends plaisir à observer chaque oeuvre, plus ou moins longuement selon notre sensibilité.

masque initié

Au fil de l’exposition, l’on rappelle au visiteur la perte progressive de la valeur spirituelle de ces masques, face à l’émergence des valeurs contemporaines introduites par l’école, les religions importées ou l’exploitation économique du continent. Une exploitation économique que semblent nous rappeler les masques de Romuald Hazoume, ou la tradition s’efface peu à peu au profil de l’industrialisation. Ces masques contemporains, nous introduisaient au sein de l’exposition et des rites en Afrique Centrale. C’est avec eux que se termine Initiés, bassin du Congo, offrant une transition chez le visiteur entre un monde de pratiques spirituelles exprimé par ces masques, et la ville contemporaine que l’on s’apprête à rejoindre.  Tel un rite d’initiation au sein du bassin du Congo, l’on ne peut en ressortir véritablement indemne.

Initiés, bassin du Congo
Du 09 octobre 2013 au 06 juillet 2014
Musée Dapper
35 bis, Rue Paul Valéry
Paris XVIè

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s