La Tour Paris 13 : temple éphémère du street art

bercy
Bercy, le 23 semptembre, fin de soirée.

A vrai dire, je ne suis pas très branché street art. Ou plutôt c’est une scène, un monde, que je connais très mal. Bon il y a eu Keith Haring. Banksy d’accord, j’identifie également les space invaders qui envahissent la capitale, ainsi que divers messages écrits sur les murs de la capitale sans pour autant pouvoir identifier l’auteur. J’ai pourtant eu l’occasion de me trouver le temps de quelques heures, dans un véritable temple éphémère dédié à cet art urbain et croyez moi, je n’ai pas été déçu, loin de là.

Le Treizième. Bercy. La Seine, dominée par les tours de la Bibliothèque François Mitterrand. Et pourtant, un immeuble risque fort de leur voler la vedette, le temps d’un mois. Ce bâtiment de neuf étages abritait autrefois une trentaine de logements sociaux, avant d’être abandonné par la suite, et tomber en état de désuétude le plus total. Voué à la destruction, de nombreux street artists du monde entier ont investi la tour, pour en faire ce qu’on appelle déjà comme la plus grande exposition street art du monde. Et il est bien possible que cette expression ne soit pas mensongère, tant les couleurs émergent sur la façade du bâtiment, préfigurant cette abondance de peinture et travail qui ont été fournis à l’intérieur. Les artistes se sont fait plaisir, et n’ont pas pris cette tâche à la légère. Excluez tout de suite le rapprochement entre street art et vandalisme,il ne s’agit pas ici  de simple graffitis disposés sur les murs, mais d’un véritable feu d’artifices de messages, de couleurs, de cadavres de bombes de peintures, de lumière noire, de poussière, d’objets du quotidien… Le résultat est bien là, et certains appartement se rapprochent véritablement de véritables pièces de musées dédiés à l’art contemporain.

latour131latour140latour137

On parcourt ces neufs étages avec une immense curiosité, liée au plaisir de découverte que l’on éprouve lorsque l’on pénètre dans un nouvel appartement. Les pièces se succèdent mais ne se ressemblent pas, chaque artiste possède son thème et son univers propre, et certaines réalisations sont particulièrement bluffantes. Quelques artistes sont restés assez soft et « chez eux », il est facile de pouvoir reconstituer l’appartement d’origine. Certains pourtant, ne sont sont pas privés de casser les murs, d’arracher le plancher pour complètement restructurer l’espace d’habitation. Pièces plongées dans des peintures fluorescentes, reconstitution d’usine coca-cola désaffectée, chambre aux portes nous évoquant sans difficultés cette chère Alice aux Pays des Merveilles, chaque appartement nous réserve son lot de surprises. Ce cadre assez exceptionnel, m’a littéralement transporté. D’une part, l’impression d’être partout sauf au sein d’un immeuble se fait ressentir. L’état et la disposition de certains appartements vous transportera au sein d’un décor apocalyptique, certaines chambres et salles de bain vous plongent littéralement dans une angoisse similaire à celle de notre enfance. N’oubliez pas de visiter les caves également, je vous laisse la surprise sur ce qui s’y trouve …

latour133latour135latour136

Il est vraiment très dur de partager cette expérience de la Tour Paris 13, tant les pièces à visiter sont nombreuses et les ressentis vraiment différents d’une personne à l’autre. Si vous souhaitez vivre une expérience (gratuite) qui sort de l’ordinaire et vous sensibiliser le temps de quelques heures au street art, foncez. Pointilleux, je déplore l’absence de toute information quant aux travaux et réalisations des artistes, seuls leur noms nous sont divulgués. En même temps, cartel et street art sont-ils fait pour vivre ensemble ? En tout cas, le street art permettra à un immeuble tombé à la désuétude et voué à la destruction, d’être sous le feu des projecteurs et de recevoir les futures visites de centaines de visiteurs. Sans vouloir intellectualiser la chose, il remet en question notre vision d’une chose aussi banale qu’est un immeuble, pour littéralement le transformer en oeuvre d’art. Oeuvre d’art éphémère.

latour132latour134latour139

La Tour Paris 13
Du 1er au 31 Octobre 2013
1-5 Rue Fulton, Paris XIII

One thought on “La Tour Paris 13 : temple éphémère du street art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s