Les expositions de la rentrée

Mais ne rechignez donc pas à retrouver nos chers métros parisiens. Certes, il y a plus idyllique comme cadre, mais relativisons et ne soyons pas si dur avec ce pauvre mois de septembre, tant méprisé. Rentrée littéraire, théâtrale, culturelle, tout le monde y trouvera son compte, avec le plaisir coupable de voir les plus jeunes trainer des pieds à l’idée de retourner sur les bancs de l’école. De nombreuses expositions temporaires se préparent à Paris, voici un petit récapitulatif de ce qui vous attend.

Le printemps de la Renaissance : La sculpture et les arts à Florence, 1400-1460.

printemps renaissance

La Renaissance sera à l’honneur ces prochains mois au Musée du Louvre, et plus particulièrement la sculpture florentine. Après avoir consacré sa dernière exposition temporaire à l’un des plus illustres peintre de la Renaissance italienne, Raphaël, le Musée revient aux premiers jours de cette période qui allait marquer une révolution dans l’histoire de l’art. Des pièces exceptionnelles comme les panneaux de Ghiberti et Brunelleschi, conçus dans le cadre du concours de 1401 qui allait marquer le début de la Renaissance, seront présentes. Ce n’est pas un hasard si les oeuvres de Donatello constituent le fil conducteur de cette exposition, puisqu’il s’agit d’un des plus grands sculpteurs de la Renaissance italienne. Ainsi, c’est plus de 140 oeuvres (sculptures en grande majorité) qui vous attendront au Musée du Louvre, avec des chefs-d’oeuvre des plus grands artistes tels que Lucca della Robbia, Michelozzo, Ghiberti, Brunelleschi, Donatello …

Au Musée du Louvre, du 26 septembre au 6 janvier 2014. 

***

Masculin / Masculin : L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours.

mercure pierre et gilles

Le Musée d’Orsay se penche sur le nu masculin dans l’art, tout en soulignant son manque d’exposition à côté des nus féminins (merci Vénus.) L’exposition dresse ainsi un large éventail des nombreux nus masculins réalisés au cours de ces deux derniers siècles, toutes techniques confondues (peintures, sculptures, photographies.) Après tout, le nu masculin était un fondement de l’art académique au cours du XVIIIème et XIXème siècle, et sera au centre de toutes les attentions ces prochains mois, tant l’exposition semble faire déjà beaucoup parler d’elle.

Au Musée d’Orsay, du 24 septembre au 2 janvier 2014.

***

Georges Braque.

braque

Cubisme. C’est ce qui doit vous venir à l’esprit à l’énonciation du nom de cet artiste, fondateur de ce mouvement artistique qui allait par la suite, amorcer une profonde transformation de l’art au début du XXème siècle, pour tendre vers l’abstraction par la suite. C’est l’une des premières rétrospectives consacrée à l’artiste, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire.

Au Grand Palais, du 18 septembre au 06 janvier 2014.

***

Félix Vallotton : Le feu sous la glace.

vallotton

Le Grand Palais organise également une rétrospective consacrée au nabi Felix Vallotton, peintre clairement identifiable à travers ses oeuvres, moderne mais imprégnées parfois d’un certain classicisme.

Au Grand Palais , du 02 Octobre au 20 Janvier 2014.

***

Esquisses peintes de l’époque Romantique.

médée delacroix

Exhalation du moi et des sentiments, n’est-ce pas la en partie le propre du Romantisme ? Selon Diderot, les esquisses nous plaisent plus qu’un beau dessin,  parcequ’il y a plus de vie et moins de formes. Je ne suis pas loin de rejoindre cet avis, d’autant plus que les esquisses sont un excellent moyen d’étudier le processus créatif de l’artiste d’une part, mais surtout nous rapproche plus que jamais du peintre, lorsque l’on se trouve face à une de ses esquisses et de ses annotations.

Au Musée de la Vie Romantique, du 17 septembre au 02 février 2014.

***

Jordaens, la gloire d’Anvers.

jordaens

Tout amateur d’histoire de l’art, et plus particulièrement de la peinture flamande du XVIIème siècle, sait que le trio de tête de cette école se compose de Rubens, Van Dyck et Jordaens. Si ce dernier est peut être le moins connu aux yeux de tous, la rétrospective organisée par le Petit Palais compte bien mettre en lumière le travail exceptionnel de cet artiste, à travers de nombreuses oeuvres venues des quatre coins du monde.

Au Petit Palais, du 19 septembre au 19 janvier 2014.

***

Désirs et Volupté à l’époque Victorienne.

victoria

Le culte de la beauté, vu par les artistes de l’Angleterre de la Reine Victoria, tels que Sir Lawrence Alma-Tadema, Sir Frederic Leighton ou encore Albert Moore. A travers des figures antiques, médiévales, cadres de vie bucoliques, la beauté semble être insufflée à chaque élément de la composition, tant l’impression de beau et d’harmonie semble se dégager de ces oeuvres.

Au Musée Jacquemart-André, du 13 septembre au 20 janvier 2014.

***

Rodin, la lumière de l’Antique.

rodin antique

La sculpture est avec l’architecture, l’un des plus grands témoin de l’art antique. La sculptures antiques furent une grande source d’inspiration pour l’artiste qui affirmait que l’antiquité était sa jeunesse. Ce lien entre les sculptures de Rodin et les sculptures gréco-romaines, sera plus que jamais démontré avec cette exposition.

Au Musée Rodin, du 19 novembre au 16 février 2014.

***

Philippe Parreno: Anywhere, Anywhere. Out of World

parreno

Très grande rentrée pour le Palais de Tokyo, donnant carte blanche à l’artiste qui risque de littéralement transformer les milliers de mètres carrés du Palais de Tokyo, pour un résultat qui s’annonce aussi dépaysant qu’impressionnant.

Au Palais de Tokyo, du 23 octobre au 12 janvier 2014.

***

1925, quand l’Art Déco séduit le monde.

art deco 1925

Intriguant, vivant, voire rétro-futuriste, l’Art Déco aura sa grande rétrospective à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, qui décryptera ce style qui traversa le monde entier.

Au Palais Chaillot, du 16 octobre au 17 février 2014.

***

Initiés, bassin du Congo.

dapper

La fondation Dapper nous éclairera sur les nombreux rites qui se cachaient derrière les masques africains, notamment celui des initiations, qui introduisait l’individu vers une nouvelle étape de la vie, le plus important étant le passage à l’âge adulte.

Au Musée Dapper, du 09 octobre au 16 juillet 2014.

6 thoughts on “Les expositions de la rentrée

  1. Belle sélection, nous nous retrouvons sur certains coups de coeur!
    Pour ma part, j’ai déjà visité Braque et Jordaens. Très plaisante surprise à Jordaens, belle exposition, aérée, scénographie ludique et rythmée. En revanche, grosse déception à l’expo Braque, très morose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s